Goering, l’incompétence au pouvoir

Un spécialiste

Historien réputé et reconnu de la seconde guerre mondiale, auteur talentueux des Secrets du IIIe Reich (Perrin, 2013) et d’une biographie de Goering (Perrin, 2009), c’est tout naturellement que François Kersaudy a rédigé pour la collection « maîtres de guerre » un nouvel ouvrage sur le patron de la Luftwaffe. Et on doit bien avouer notre étonnement

Drôle de maître !

Car Goering est un bien piètre maître de guerre !  Soldat courageux, pilote émérite et héros de l’aviation allemande pendant la Grande guerre, Hermann Goering adhère tôt au parti nazi, participe au putsch raté de 1923 sans pour autant gagner la confiance d’Hitler. Néanmoins, l’homme est charismatique, a un beau carnet d’adresses et beaucoup d’entregent : il s’impose après 1933 comme le numéro 2 du régime, Hitler lui confiant l’aviation, entre autres. Et c’est là que le bât blesse : Goering, totalement inapte au travail de bureau, se révélera incompétent. Il a la chance de rencontrer Ehrard Milch qu’il va protéger (le père de Milch est juif) : bonne pioche, c’est Milch qui va dans les faits construire la Luftwaffe et, dans les moments critiques, l’organiser, François Kersaudy le montre bien.

Un modéré ?

Au fond de lui-même, Goering, qui était tout sauf un imbécile, savait peut-être ses limites. Il savait également tous les risques que l’Allemagne prendrait si un nouveau conflit mondial éclatait à son initiative. C’est peut-être pour cela qu’il a tenté de retenir son maître plus d’une fois et qu’il est interposé pour sauver la paix mais une paix nazie, comme à Munich où le IIIe Reich met la main sur les Sudètes sans tirer un coup de feu. Comme militaire, Goering, qui ne sait pas dire non à Hitler, ne sert en tout cas à rien. Acteur-né, il fut la vedette de son procès mais ses crimes et sa complicité dans la Shoah le firent condamner à mort. Il choisit alors le suicide, clap de fin pour l’histrion.

Très bon ouvrage, bien documenté et bien écrit.

 

Sylvain Bonnet

François Kersaudy, Goering, Perrin collection « maîtres de guerre », mai 2022, 424 pages, 25 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.