Femmes d’Etat, souveraines et cheffes de gouvernement

Des journalistes et des historiens

Voici un livre conçu par la journaliste Anne Fulda qui vise un but : dresser le portrait de femmes ayant gouverné leur pays, parfois avec brio (en tout cas pas plus mal qu’un homme). Pour cela, elle a fait appel à un aéropage d’historiens et de journalistes. Citons la présence de Jean-Paul Bled, de Bruno Dumézil, Martin Aurell pour les premiers et de Viviane Chocas ou Sébastien Faletti pour les seconds.

Des Reines

La permanence de la misogynie en politique ne doit pas masquer que la situation est différente selon qu’on est en monarchie ou en démocratie. Il y eut des reines qui gouvernèrent comme Cléopâtre ou Brunehaut au VIe-VIIe siècles (Bruno Dumézil, qui lui a consacré une biographie, le montre bien). La France, avec la loi salique, exclut les femmes de la succession royale en les cantonnant à leur rôle de mère… sauf en cas de Régence, songeons à Anne d’Autriche, à qui Simone Bertière consacre un excellent chapitre). La situation est différente selon les pays, la loi salique n’existe pas en Angleterre, ce qui explique les règnes des deux Elisabeth (Anne Fulda a écrit le chapitre sur Elisabeth II récemment disparue) et de Victoria.

Et des dirigeantes

Notre époque démocratique a vu des femmes, après des victoires électorales, accéder aux plus hautes fonctions : le livre restitue bien les parcours de Thatcher et de Merkel, sans oublier Golda Meir en Israël. La France n’a pour l’instant connu que deux premières ministres et aucune présidente. Mais un jour cela arrivera. Ce livre est en tout cas passionnant.

Sylvain Bonnet

Anne Fulda (sous la direction de), Femmes d’État, l’art du pouvoir de Cléopâtre à Angela Merkel, Perrin, août 2022, 448 pages, 22 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.