Ils voulaient tuer Napoléon, la Baraka de l’Empereur

Un historien du XIXe siècle

On ne présente plus Jacques-Olivier Boudon, professeur à la Sorbonne et grand spécialiste de la période napoléonienne, auteur de nombreux ouvrages dont on recommandera Napoléon et les cultes (Fayard, 2002) et la biographie du frère le plus turbulent de Napoléon, Le roi Jérôme (Fayard, 2008). Il n’a pas hésité par ailleurs à sortir de sa période de prédilection avec Le plancher de Joachim (Belin, 2017), un essai où il analyse les mentalités de la fin du XIXe siècle à partir des inscriptions laissés sur le bois d’un plancher par un ouvrier de l’époque. Avec Ils voulaient tuer Napoléon, il revient à l’Empereur et surtout aux complots ayant comme but son assassinat.

Un empereur chanceux

Le public des amateurs connaît bien l’attentat de la rue Saint-Nicaise en 1800 qui a tué 22 personnes et l’affaire Malet, du nom de ce général qui a tenté en octobre 1812 de faire croire à la mort de Napoléon en Russie et de prendre ainsi le pouvoir. En fait, ce livre a le grand mérite de montrer que Napoléon a dû faire face toute sa vie à de nombreux complots et tentatives d’assassinats. Royalistes et Républicains n’hésitent pas d’ailleurs à s’allier pour tenter de se débarrasser de « l’ogre » : on se demande par contre comment cette alliance des contraires aurait pu tenir ensuite. Toutes ces tentatives démontrent en tout cas que Napoléon a toujours suscité des oppositions, dans l’armée notamment et n’a jamais pu complètement les résorber. Ensuite, force est de constater l’échec de ces attentats renforce à chaque fois son pouvoir. Seule la défaite militaire met fin à son règne.

Excellent ouvrage.

Sylvain Bonnet

Jacques-Olivier Boudon, Ils voulaient tuer Napoléon, Tallandier, novembre 2022, 304 pages, 20,90 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.