Les mythes de la Grande armée

Un ouvrage d’experts

Et voici l’autopsie de la grande armée de Napoléon ! les meilleurs historiens de la chose militaire, sous la houlette de Thierry Lentz (directeur de la Fondation Napoléon) et de Jean Lopez (dont la contribution sur la comparaison Napoléon/Hitler sur leurs guerres face à la Russie est excellente), se penchent sur un mythe très tenace et qui repose aussi sur des bases réelles : les soldats de Napoléon furent bons sur le terrain, bien (surtout au début) commandés. Mais il faut aussi faire la part de certains mythes tel l’invincibilité de Napoléon (Waterloo n’était pas gagnable, et sinon la défaite était dans les prochains jours) ou l’hostilité de ce même empereur envers la technologie (Patrick Bouhet montre bien qu’elle ne reposait rien).

Des mythes créateurs de légende

Plus on avance dans cet ouvrage fouillé, très bien documenté, plein d’analyses pertinentes, plus on comprend nous sommes tributaires du récit légué par Napoléon et qui fit les délices de Clausewitz. On découvre avec une certaine surprise que cet apôtre de la guerre de mouvement que fut l’Empereur ne dédaigna pas les forteresses ou les sièges prisés par les stratèges de l’Ancien Régime. On remarque aussi que son axiome selon lequel la guerre finance la guerre (donc l’armée française doit vivre sur le pays) ne s’applique pas complètement, bravo à Pierre Branda pour sa démonstration. Branda est aussi convaincant dans sa contribution sur le blocus continental que même Napoléon finit par remettre en cause par son système de licences. L’analyse de l’échec de la campagne de Russie (aucun but réellement défini) est magistrale.

Excellent ouvrage collectif sur un sujet méconnu au fond.

Sylvain Bonnet

Thierry Lentz & Jean Lopez, Les mythes de la grande armée, Perrin, septembre 2022, 448 pages, 23 €

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.