Penser les échecs de la Révolution française, la classe de l’historien

Un spécialiste de la Révolution

Historien reconnu de la Révolution française, Jean-Clément Martin, ancien directeur de l’institut d’histoire de la Révolution française, est un spécialiste de la période à laquelle il a consacré un grand nombre d’ouvrages. Citons une magistrale Nouvelle histoire de la Révolution française (Perrin, 2012), une biographie de Robespierre (Perrin, 2016), sans compter son ouvrage qui l’a fait connaître, La Vendée et la mémoire (Seuil, 1987).  Il revient ici avec un essai au titre volontiers provocateur, Penser les échecs de la Révolution française.

Un évènement en question

Qu’est-ce que le peuple ? La Révolution bute sur le sujet selon Martin et échoue à le définir clairement (les femmes sont-elles incluses ?). La Terreur a-t-elle réellement existé ou est-elle une invention des thermidoriens, désireux aussi de faire oublier leurs propres turpitudes ? Sur ce sujet, Martin ouvre, non sans provocations, quelques débats bienvenus, rappelant la culture de l’époque, les massacres commis ailleurs, par exemple en Irlande et fait un appel bienvenu à éviter les anachronismes. A-t-on commis ou non un génocide en Vendée, débat très sensible sur lequel beaucoup s’écharpent. Pour ma part, je suis d’accord avec le fait qu’il n’y en a pas eu. Crimes de guerres ou crimes contre l’humanité, assurément, mais encore une fois, pas d’anachronisme et gardons toujours à l’esprit que les excès de rhétorique (songeons à Barère) ne font pas une réalité.

Brillant.

Sylvain Bonnet

Jean-Clément Martin, Penser les échecs de la Révolution française, octobre 2022, Tallandier, 256 pages, 19,90€

About Sylvain Bonnet

Spécialiste en romans noirs et ouvrages d'Histoire, auteur de nouvelles et collaborateur de Boojum et ActuSF.